Retour à la liste

L’avantage calorique des édulcorants

Les édulcorants peuvent s’utiliser de différentes manières. Pour chaque plat nécessitant traditionnellement du sucre, il existe un édulcorant adapté ! Préparations sucrées ou salées, chaudes ou froides, on trouve sur le marché de nombreux types d’édulcorants qui ont chacun leurs applications. Quel intérêt présentent-ils exactement ?

calorie-avantage-edulcorant

Les édulcorants se substituent au sucre et leur apport calorique est faible, voire nul. Le sucre traditionnel est composé de molécules de monosaccharide et/ou disaccharide qui, une fois digérées par l’organisme, apparaissent dans le sang comme de simples molécules de sucre. Chaque gramme de sucre ingéré correspond à 4 kcal.

Deux catégories principales d’édulcorants

Les édulcorants sont principalement répartis en deux grandes catégories, la première étant celle des polyols ou édulcorants de masse. En font notamment partie l’isomalt, le lactitol, le maltitol et le mannitol. Ils ont un apport énergétique de 2,4 kcal par gramme, à l’exception de l’érythritol, un édulcorant de masse dont la valeur calorique est nulle.

Il existe ensuite des édulcorants intenses/faibles en calories tels que l’aspartame, le cyclamate, la saccharine et le sucralose. Leur apport énergétique est négligeable car leur pouvoir sucrant est en moyenne 200 x supérieur à celui du sucre. Ils peuvent donc être utilisés en bien plus petites quantités. Par ailleurs, certains édulcorants intenses ne sont pas digérés par l’organisme, ce qui signifie que leur apport calorique est nul.

Avantage calorique

L’avantage d’un édulcorant par rapport au sucre peut être rapidement calculé : 250 ml de boisson rafraîchissante (10 g de sucre / 100 ml) = 100 kcal. En revanche, en consommant un soda light/zéro à base d’édulcorants ou en préparant vous-même une boisson à base d’édulcorants, celle-ci contiendra au maximum 10 kcal / 250 ml.

 

Articles liés
naturel-edulcorant-reglementation

Que signifie le mot «naturel» ?

La quête du naturel est une tendance forte chez de nombreux consommateurs. Mais à quoi correspond réellement le terme «naturel» ? La réglementation est loin d’être claire. Le point avec Grégory Sorreaux, avocat spécialisé dans le droit alimentaire.

consumptie-lightdranken-minder-calorieën

Boire light fait manger moins calorique que boire sucré

A l’occasion de la 9e Conférence de la Fédération Européenne des Associations de Diététiciens (EFAD), le symposium de l’International Sweeteners Association (ISA) était l’occasion de remettre les pendules à l’heure concernant l’impact des boissons light sur les apports énergétiques.

douceur-saveur sucree- aliments sucres-obesite

Un peu de douceur dans l’alimentation : un problème?

En avril dernier, l’International Life Science Institute Europe organisait à Bruxelles un atelier consacré à la place des « douceurs » ou aliments sucrés dans notre alimentation. La synthèse de cet événement vient d’être publiée dans l’International Journal of Obesity et se veut rassurante.