Saccharine (E954)

La saccharine a un pouvoir sucrant 300 à 500 fois supérieur à celui du ‘sucre ordinaire’ (saccharose) et ne contient aucune calorie. Elle a été découverte en 1879 par des scientifiques de la John Hopkins University aux États-Unis. La saccharine n’est pas transformée par l’organisme et est complètement excrétée par les reins.

saccharine-E954-edulcorants-zoetstoffen

Sécurité et santé

La saccharine est utilisée depuis plus de 100 ans, notamment par les diabétiques. La sécurité de son utilisation a été examinée à plusieurs reprises et en détail. Une étude canadienne, publiée dans les années 1970, a néanmoins semé le doute, affirmant que la saccharine consommée à très fortes doses avait le potentiel de générer un cancer de la vessie chez le rat mâle. Par la suite, il est apparu que le mécanisme à la base de cette affirmation est spécifique au rat et ne se présente pas chez l’homme, et impliquait des impuretés liées au processus de purification.

Le JECFA (Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives — Comité international mixte FAO/OMS d’experts sur les additifs alimentaires) a évalué et approuvé la saccharine à plusieurs reprises, notamment pour la dernière fois en 1993.

Le Comité scientifique de l’alimentation humaine (CSAH) de l’Union européenne l’a évaluée et approuvée pour la dernière fois en 1995. La saccharine n’abîme pas les dents et n’influence ni l’insuline ni la glycémie, de sorte qu’elle convient aussi aux diabétiques.

DJA

La dose journalière admissible (DJA) de la saccharine a été fixée par le Comité scientifique de l’alimentation humaine de l’Union européenne à 5 mg/kg de poids corporel par jour. L’édulcotest présent sur ce site vous permet de contrôler ce que cette DJA signifie pour vous en pratique.

Dans quelles denrées alimentaires?

La saccharine s’utilise comme édulcorant de table (sucrettes), mais elle entre aussi dans la composition des limonades et des boissons à base de fruits, du thé glacé, des boissons lactées, des confitures, des sucreries, des pâtisseries, des assaisonnements et sauces, de la crème glacée, des desserts, du chewing-gum, des conserves de poisson et de fruits et du chocolat.

Possibilités d’utilisation

La saccharine a une longue durée de conservation. Elle peut être congelée et résiste à la chaleur, de sorte qu’elle convient aussi pour les préparations culinaires et les pâtisseries. La saccharine a un arrière-goût légèrement amer. Celui-ci peut être masqué en combinant la saccharine à d’autres édulcorants. Lorsque la saccharine est combinée à d’autres édulcorants basses calories, son pouvoir sucrant se renforce de façon exponentielle (effet synergique), ce qui amène à réduire la quantité totale d’édulcorant requise.