FAITES LE TEST !

Alimentation et diabète : fausses croyances

Le virus des fausses croyances dans le domaine de l’alimentation circule allègrement, forgeant bon nombre d’idées reçues. Le point sur 5 d’entre elles avec l’Association du Diabète et la Diabetes Liga.

« Si les idées reçues sur l’alimentation ont toujours existé, elles n’ont jamais circulé avec autant de facilité, notamment avec les réseaux sociaux. Et le sucré, la glycémie et le diabète n’y échappent pas, loin de là ! Les diététiciens sont les mieux placés pour corriger le tir ». Dominique Antoine, Diététicienne, Responsable du Conseil Diététique de l’Association du Diabète.

La patate douce est bien meilleure pour les personnes diabétiques que la pomme de terre

D.A. La patate douce s’est imposée comme un aliment tendance, qui serait bien meilleur que la pomme de terre. Sa belle couleur orangée, qui y est probablement pour quelque chose, est due à la présence d’un pigment précurseur de la vitamine A : le bêtacarotène, qui est aussi un antioxydant, et c’est positif. La pomme de terre, elle, n’est pas une source de bêtacarotène, mais elle contient plus de vitamine C que la patate douce. Mais ce qui importe le plus, c’est que la teneur en glucides de ces deux féculents est comparable : 15 g/100 g pour la pomme de terre, 14 g/100 g pour la patate douce. Et si la patate douce revendique un index glycémique plus faible, son intérêt doit être relativisé dans la mesure où les deux féculents ne sont généralement pas consommés seuls, mais associés à d’autres aliments lors d’un repas (des sources de protéines, de graisses, de fibres…) qui vont lisser les différences d’index glycémique. Pour l’un comme l’autre, c’est donc surtout la quantité consommée qui va influencer la glycémie.

A lire aussi : qu’est-ce que l’index glycémique ?

Tous les produits allégés sont conseillés pour la personne diabétique

D.A. Un aliment ou une boisson peut utiliser la mention « allégé », « light », « réduit en » si sa valeur énergétique ou un des composants nutritionnels (sucres, matières grasses, alcool) a été réduite d’au moins 30% ( 25% pour le sel) par rapport à un produit équivalent non allégé. De nombreux aliments annoncés « réduits en » ou « sans sucres » présentent parfois une teneur plus importante en matières grasses que l’équivalent ordinaire. Il est dès lors important de lire les étiquettes. Certains aliments light sont intéressants à consommer pour limiter l’apport en certains nutriments (matières grasses et/ou sucres). C’est le cas des fromages allégés/light, des boissons light/zero, des confitures allégées en sucres, sauces et dressings light,…

A lire aussi : Quelle différence y a-t-il entre «sans sucres» et «sans sucres ajoutés» ?

Le chocolat noir est « meilleur » pour les personnes diabétiques que le chocolat au lait

D.A. Croire qu’il vaut mieux consommer un chocolat noir ou fondant est faux, parce que même s’il contient moins de sucres, plus un chocolat est riche en cacao, plus il est gras, donc encore plus riche en calories ! Bien que sucrés, les différents chocolats n’élèvent que peu et lentement la glycémie. Mais leur apport calorique élevé justifie que ces douceurs soient consommées avec parcimonie.

Le diabète est une maladie qui reste trop peu connue, bien qu’elle nous semble familière. Testez vos connaissances avec le quiz de l’Association du Diabète

“1 adulte belge sur 10 souffre de diabète à l’heure actuelle. Mais 1 personne sur 3 ne le sait pas. Prévention et diagnostic précoce s’imposent vraiment. Nous appelons tous les 45+ à calculer leur risque de développer du diabète de type 2 via le “Gezondheidskompas”. Savoir rapidement qu’on est à risque ou qu’on souffre déjà de diabète de type 2 permet un meilleur suivi et, par là même, de gagner quelques années en bonne santé”. Diabetes Liga.

Est-il indiqué, en tant que diabétique, de suivre un régime cétogène?

D.L. Un régime cétogène est basé sur une adaptation de l’alimentation  comprenant beaucoup de contraintes et de risques. Les glucides y sont limités à 50 g par jour maximum, ce qui peut provoquer potentiellement un déficit en vitamines et minéraux. Un régime cétogène n’est donc certainement pas un régime standard à proposer à toutes les personnes qui souffrent de diabète. A court terme, ce type de régime peut aider des diabétiques dans le cadre d’une perte de poids. Ensuite, une transition graduelle vers une alimentation saine sous la supervision d’un(e) diététicien(ne) est importante pour maintenir la perte de poids à long terme. Un régime cétogène n’est dans ce cadre par facile à mettre en oeuvre et à tenir.

Le diabète s’attrape uniquement lorsqu’on mange trop sucré

D.L. Le diabète de type 2 est une maladie complexe dont le développement peut être favorisé par plusieurs facteurs. Le manque d’activité physique, la vie sédentaire et une alimentation déséquilibrée sont, par exemple, des facteurs qui peuvent favoriser  l’apparition du diabète de type 2, en dehors de l’âge et de l’hérédité auxquels on ne peut malheureusement rien changer. Miser sur la seule diminution des apports en sucre n’est donc certainement pas suffisant. 

Le poids corporel augmente lorsque les apports caloriques sont supérieurs aux dépenses d’énergie, ce qui peut être le cas lorsque l’alimentation est riche en sucre, mais aussi en lipides ou en glucides. On constate souvent, chez les personnes diabétiques, la combinaison de plusieurs facteurs de risques : le mode de vie occidental combine une alimentation déséquilibrée, trop riche en lipides et en sucres et une activité physique insuffisante.  Ces facteurs peuvent entrainer un surpoids et une obésité, ce qui augmenter le risque de diabète. Saviez-vous que votre tour de taille est un facteur de risque plus important pour le développement du diabète que votre indice de masse corporelle (ou BMI) en soit? Car la graisse s’accumule autour des organes.

On peut aussi être diabétique sans le savoir!

D.L. Un Belge sur trois ne sait pas (encore) qu’il est atteint de diabète ! C’est un chiffre très élevé, car en Belgique, 1,14 million de personnes auraient un diabète de type 2. Cela signifie que 400 000 ignorent leur diabète. C’est ce qu’a mis en évidence une analyse de la Diabetes Liga vzw sur la base des derniers chiffres disponibles de Sciensano.

Comment prévenir le diabète ? Regardez cette vidéo pour le savoir !

 « Le saviez-vous ? Le diabète, et surtout le diabète de type 2 est l’un des problèmes de santé publique de plus en plus préoccupants dans le monde, comme l’indique l’International Diabetes Federation. C’est une maladie sournoise qui peut passer inaperçue. À partir de 45 ans, il est donc recommandé de passer en revue les facteurs de risques, comme le poids et l’activité physique quotidienne. Évaluez votre propre risque de diabète en moins de 5 minutes grâce à la « Gezondheidskompas » (boussole de la santé) de la région flamande. Diabetes Liga.

Confiture d'agrumes

C’est le temps des confitures ! Laissez-vous tenter par cette version plus légère de notre bloggeuse culinaire, Everday Marta : elle est sans sucres ajoutés, mais tout aussi savoureuse !

Lire la suite

Des questions sur le diabète ? Un poids sain relève du défi ? Ou tout simplement besoin d’inspiration pour manger moins sucré ?