FAITES LE TEST !

Sensibilité à l’aspartame: c’est dans la tête !

La Food Standards Agency publie les résultats d’une étude menée par des chercheurs britanniques, qui montre que les personnes se déclarant sensibles à l’aspartame ne répondent pas différemment après avoir consommé ou non de l’aspartame.

sensibilité-aspartame-gevoeligheid-aspartaam

Bien que les recherches scientifiques antérieures n’indiquent pas de préoccupation concernant la sécurité de l’aspartame, plusieurs cas individuels de « sensibilité » à l’aspartame ont été rapportés, avec notamment des symptômes tels que des maux de tête et des troubles gastro-intestinaux. Les chercheurs de la Hull York Medical School ont mené une étude pour voir dans quelle mesure l’aspartame était réellement impliqué dans le déclenchement de tels symptômes. Ils ont donc recruté des personnes qui ont déclaré présenter des réactions après avoir consommé de l’aspartame, ainsi que des personnes consommant habituellement de l’aspartame sans le moindre problème.

Ils leur ont donné une barre de céréales dans laquelle était incorporé ou non de l’aspartame, sans que les participants sachent de quelle barre il s’agissait. Chaque participant a consommé, à deux moments différents, la barre à l’aspartame et la barre contrôle. Résultats : les personnes qui se déclarent sensibles à l’aspartame ne montrent aucune différence dans leur réponse à la consommation de la barre avec aspartame ou sans aspartame. La FSA a déclaré qu’elle allait partager ces résultats avec l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).

 

Référence