Retour à la liste

Diabète: nouvelles recommandations nutritionnelles au Royaume Uni

Les nouveaux repères nutritionnels de nos voisins britanniques sur le diabète accordent aux édulcorants la place qu’ils méritent dans l’alimentation.

recommandations-diabete-royaume-uni

Cette édition des recommandations nutritionnelles pour la prévention et la prise en charge du diabète ont été formulées par un panel de diététiciens spécialisés après une revue de la littérature prenant en compte les évidences récentes. Elle souligne le rôle essentiel de l’alimentation tant chez les personnes ayant un diabète que chez toutes celles qui ont un risque de développer un diabète de type 2 (par exemple en cas d’obésité, une cause majeure de diabète de type 2).

Une des principales évolutions de cette édition par rapport aux recommandations précédentes datant de 2011 est de fournir des repères qui sont moins axés sur des nutriments individuels (comme les sucres, les graisses…), et davantage exprimés en termes d’aliments et d’alimentation adaptés aux besoins des patients diabétiques.

Quels régimes pour réduire le risque de diabète ?

Le document précise qu’en cas d’excès de poids, la perte d’au moins 5 % du poids corporel permet de diminuer le risque de développer un diabète de type 2. Il identifie en outre différentes façons de s’alimenter qui sont associées à une réduction du risque de développer un diabète de type 2. En tête figure l’alimentation méditerranéenne, car c’est elle qui a accumulé le niveau de preuves le plus élevé. Viennent ensuite, avec un niveau de preuve plus faible, le régime DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension), qui est riche en légumes, fruits, céréales complètes, produits laitiers maigres, ainsi que l’alimentation végétarienne et végétalienne, et le régime Nordique sain (céréales complètes, poisson, huile de colza, baies rouges…). La restriction modérée des glucides est également citée, mais avec le niveau de preuve le plus faible.

Les édulcorants basses calories peuvent être recommandés

Ces nouvelles recommandations comprennent une partie consacrée aux édulcorants basses calories. Il est précisé, dans la cadre de la prévention et du traitement du diabète de type 2, que « les édulcorants basses calories sont sûrs et peuvent être recommandés ».

Ces conclusions sont en ligne avec les recommandations précédentes déclarant que « les édulcorants basses calories sont sûrs lorsqu’ils sont consommés dans les limites quotidiennes, et que lorsqu’ils sont utilisés dans le cadre d’une alimentation réduite en calories, ils peuvent réduire l’hémoglobine glyquée (un index du contrôle du taux de sucre sur les deux derniers mois) ».

Référence : Dyson P A et al. Diabetes UK evidence-based nutrition guidelines for the prevention and management of diabetes. Diabete Medicine, Online 14 February 2018.
Articles liés