Retour à la liste

Les édulcorants sont-ils plus sains que le sucre?

C’est la question que s’est posée la BBC en faisant un premier bilan des objectifs prioritaires de réduction du sucre au Royaume-Uni. Et ses conclusions pointent que les édulcorants peuvent être une alternative intéressante pour inverser la tendance.

sucre-edulcorants-Angleterre

Le Royaume-Uni est confronté depuis plusieurs années à un véritable enjeu de santé publique entourant la surconsommation de sucres. C’est pourquoi le gouvernement britannique a mis en place ces dernières années un ambitieux et vaste programme de réduction de l’usage du sucre dans toute la chaîne alimentaire, avec pour objectif de réduire l’apport global de 20% d’ici à 2020. Le récent National Diet and Nutrition Survey (NDNS) révèle que le chemin est encore semé d’embûches pour atteindre ces seuils, tant la consommation (certes en légère baisse) est encore très élevée dans la population, en particulier chez les 4-10 ans et les adolescents.

Et si les édulcorants étaient une partie de la solution ?

C’est en réalisant un tour de table national que la BBC a cherché réponse à cette question. Son analyse rappelle d’abord ce que sont les édulcorants et quel est leur usage. Vient ensuite la question de la sécurité et de la santé. Des sujets sur lesquels la British Nutrition Foundation et Diabetes UK s’accordent pour être parfaitement rassurants, en rappelant notamment les différents avis publiés par l’EFSA, ainsi que l’intérêt des édulcorants dans le contrôle du poids ou de la glycémie. Les repères nutritionnels de nos voisins britanniques sur le diabète accordent par ailleurs aux édulcorants la place qu’ils méritent dans l’alimentation. Concernant les effets négatifs qui sont parfois avancés pour les édulcorants, le journaliste rappelle que tout cela reste à prouver. Et que seules certaines populations (enfants jusqu’à trois ans, allaitement, grossesse…) devraient limiter leur consommation, voire les éviter, par exemple en cas de phénylcétonurie pour l’aspartame.

Pour lire l’article original dans son intégralité, cliquer ici.

Source : BBC NEWS, 23 mai 2018, http://www.bbc.com/news/health-44208504
Articles liés