Retour à la liste

Les boissons light/zero font-elles grossir ?

Suite à un article paru récemment dans une revue scientifique, plusieurs médias ont prétendu qu’une étude montrait que les boissons light/zero sans sucres n’auraient pas d’avantage par rapport aux boissons sucrées. FAUX !

light-zero-dranken-dikmakers

Tout est parti de la parution, début janvier, d’un article dans la revue PLoS Medicine, qui constate qu’il n’y a pas de preuve que les boissons édulcorées sans sucres permettent de prévenir la prise de poids (1). Cette publication a été utilisée par certains médias comme s’il s’agissait d’une nouvelle étude originale prouvant que les boissons light ou zéro sans sucres ne présentaient pas d’intérêt supplémentaire par rapport aux boissons sucrées pour lutter contre l’excès de poids et l’obésité, ce qui n’est absolument pas le cas.

En effet, la publication de PLoS n’est, d’une part, en rien une nouvelle étude clinique et, d’autre part, n’indique pas que les boissons light/zéro sans sucres n’auraient pas d’avantage par rapport aux boissons sucrées. Il s’agit d’un article basé sur des données existantes, mais qui n’ont pas été examinées de façon exhaustive. C’est en l’occurrence ce que rétorque le Prof. Peter Rogers (Université de Bristol, UK), auteur d’une récente revue systématique sur les édulcorants basses calories (2), et qui s’exprime dans un article publié par la British Nutrition Foundation (3). Il y précise notamment que cette publication sous-estime les effets bénéfiques observés dans les études d’intervention (qui sont celles qui ont le plus de valeur scientifique), qui sont pourtant clairs dans la revue systématique qu’il a menée, ainsi que dans une autre revue systématique menée précédemment par d’autres auteurs (4).

Light/zéro : un effet modeste, mais significatif

« Bien entendu », poursuit le Prof Rogers, « l’effet est modeste, et l’on ne peut pas s’attendre à ce que les édulcorants basses calories préviennent à eux seuls l’obésité. Le sucre n’est pas la seule cause de l’obésité, loin de là. De plus, les édulcorants basses calories remplacent uniquement certains sucres dans l’alimentation. Il est prouvé que là où ils remplacent le sucre, il n’y a pas de compensation complète de la diminution des calories ingérées, ce qui se traduit à long terme par une réduction du poids et de la graisse chez l’enfant et l’adulte ».

Le message selon lequel les boissons light/zéro n’auraient aucun intérêt par rapport à leurs homologues sucrés n’est pas seulement scientifiquement inexact, mais il sème la confusion dans l’esprit des consommateurs, et risque même d’encourager la consommation de boissons sucrées à la place de boissons light/zéro sans sucres. Pour la santé, mieux vaut donc se méfier de mauvaises interprétations et de certains titres tapageurs véhiculés par les médias, mais infondés !

Références
Borges M C et al. PLoS Med, January 2, 2017.
Rogers P J et al. Int J Obesity 2016, 40:381-394.
British Nutrition Foundation. Diet drinks make you fat? 4th January 2017.
Miller P E, Perez V. Am J Clin Nutr 2014;100:765-777.
Articles liés
boissons-light-moins-saines

Les boissons light moins saines que les boissons sucrées ?

Les édulcorants basses calories et les boissons light dans lesquelles ils sont utilisés font régulièrement l’objet de titres tapageurs, qui remettent en cause leur sécurité pourtant bien établie. En voici un nouvel exemple, qui ne s’appuie pourtant sur aucune preuve scientifique pour établir un lien de cause à effet.

mythes-cancer-stress

Les mythes sur le cancer sont bien présents

Stress, édulcorants, boissons en bouteilles en plastique… Une étude britannique montre que les croyances à propos de facteurs de risque de cancer – qui sont des mythes – sont courantes, alors qu’une personne sur deux ne connait pas les facteurs de risques établis.