Retour à la liste

Les édulcorants basses calories dans les nouvelles recommandations américaines

Les nouvelles US Dietary Guidelines for Americans réduisent la limite de consommation pour les sucres ajoutés et réaffirment le caractère sûr des édulcorants basses calories.

recommandations-americaines-edulcorants

Les recommandations nutritionnelles américaines sont révisées tous les 5 ans. La nouvelle édition 2015-2020, parue en décembre dernier, attire l’attention, entre autres, sur l’importance de réduire la consommation de sucres ajoutés. Ainsi, la limite initialement fixée à 25 % de l’apport énergétique total a été ramenée à 10 % de l’AET, ce qui est en ligne avec la plupart des recommandations en vigueur.

Les guidelines abordent aussi les édulcorants basses calories, en précisant que ceux qui ont été approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) américaine sont sûrs pour la population générale. A noter que l’aspartame, qui n’était pas repris dans les recommandations précédentes, est désormais clairement repris.

Le texte souligne encore que la FDA a établi que l’apport quotidien estimé pour la saccharine, l’aspartame, l’acésulfame-K et le sucralose n’excède pas l’apport quotidien acceptable, et ce même chez les grands consommateurs de chacune de ces substances. Un constat rassurant comparable à ce qui a été estimé pour la Belgique par une étude menée en 2010 par l’Institut de Santé Publique, montrant que même les grands consommateurs n’atteignaient pas la DJA.

Référence : US Dietary Guidelines for Americans 2015-2020

Articles liés
diabetique-stevia-aider

Je suis diabétique: la stevia peut-elle m’aider?

En cas de diabète de type 2, la réduction de la consommation de sucre est recherchée pour contrôler le taux de sucre dans le sang. Le recours à des édulcorants basses calories peut aussi s’avérer intéressant. C’est le cas pour l’édulcorant à base de stévia, comme l’explique cet article paru dans Medical News Today.

Plaisir-sucré-sans-les calories

Le plaisir sucré sans les calories, ça a du sens !

Pouvoir bénéficier de la saveur sucrée tout en limitant l’apport calorique a-t-il un intérêt ? Oui, que ce soit pour contrôler l’apport en sucres et en calories, mais aussi, et ce n’est pas rien, se faire plaisir !