Retour à la liste

Les édulcorants basses calories dans les nouvelles recommandations américaines

Les nouvelles US Dietary Guidelines for Americans réduisent la limite de consommation pour les sucres ajoutés et réaffirment le caractère sûr des édulcorants basses calories.

recommandations-americaines-edulcorants

Les recommandations nutritionnelles américaines sont révisées tous les 5 ans. La nouvelle édition 2015-2020, parue en décembre dernier, attire l’attention, entre autres, sur l’importance de réduire la consommation de sucres ajoutés. Ainsi, la limite initialement fixée à 25 % de l’apport énergétique total a été ramenée à 10 % de l’AET, ce qui est en ligne avec la plupart des recommandations en vigueur.

Les guidelines abordent aussi les édulcorants basses calories, en précisant que ceux qui ont été approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) américaine sont sûrs pour la population générale. A noter que l’aspartame, qui n’était pas repris dans les recommandations précédentes, est désormais clairement repris.

Le texte souligne encore que la FDA a établi que l’apport quotidien estimé pour la saccharine, l’aspartame, l’acésulfame-K et le sucralose n’excède pas l’apport quotidien acceptable, et ce même chez les grands consommateurs de chacune de ces substances. Un constat rassurant comparable à ce qui a été estimé pour la Belgique par une étude menée en 2010 par l’Institut de Santé Publique, montrant que même les grands consommateurs n’atteignaient pas la DJA.

Référence : US Dietary Guidelines for Americans 2015-2020

Articles liés
medias-exagèrent-actualité-scientifique

Les médias exagèrent-ils l’actualité scientifique?

Les médias sont souvent accusés d’être moins nuancés lorsqu’il s’agit d’informations médicales ou liées à la santé. De nouvelles recherches le confirment, mais les revues spécialisées et les scientifiques ont aussi une part de responsabilité.

diabete-gestationnel

Diabète gestationnel: 1 naissance sur 7 est affectée!

Deux femmes sur cinq atteintes de diabète sont en âge de procréer, ce qui représente plus de 60 millions de femmes dans le monde. Un sujet sensible, qui fait face à de la discrimination, et auquel une campagne de l’International Diabetes Federation (IDF) a été entièrement consacrée en 2017. Les enjeux dans cette infographie.