FAITES LE TEST !

Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre 2013

Les journées de Stijn Deceukelier, directeur de la VDV (Vlaamse Diabetes Vereniging – Association Flamande du Diabète) sont bien chargées à l’approche de la Journée Mondiale du Diabète (JMD), l’instant de l’année le plus propice pour mettre en avant cette maladie chronique qui touche de plus en plus de personnes dans le monde.

journée-mondiale-diabète

Si la tendance actuelle se poursuit, 10 % de la population adulte belge souffrira de cette affection d’ici 2030. Peut-être plus inquiétant encore : ce chiffre comprend aussi les patients ignorant totalement être atteints du diabète.

Plusieurs types de diabète

La VDV souligne qu’il existe plusieurs types de diabète. Les diabètes de types 1 et 2 sont les plus courants, et des deux, c’est celui de type 2 qui se taille la part du lion (avec près de 95 %). Également appelé « diabète de vieillesse » parce qu’il survenait autrefois surtout à un âge avancé, il se développe aujourd’hui de plus en plus à tout âge. Dans le cas du diabète de type 1, l’organisme ne produit pas d’insuline en raison d’une défaillance. Or, le corps a besoin de cette substance pour assimiler le sucre de la nourriture.

Dans le cas du type 2, l’insuline est bien présente (en tout cas au moment où la maladie se déclare), mais l’organisme devient insensible à son effet, assez souvent de manière héréditaire ou à cause d’un mode de vie non sain.

Prévenir le diabète et vivre avec la maladie

Il est établi que le surpoids (soit un IMC(*) supérieur à 25) constitue un facteur de risque d’apparition du diabète de type 2. Le surpoids est la conséquence d’une absorption de calories supérieures aux calories brûlées ; une fois la maladie diagnostiquée, il aggrave la situation.

Contrairement aux idées reçues, les facteurs à l’origine du diabète sont donc bien plus complexes que la seule absorption excessive de sucre. M. Deceukelier confirme par ailleurs l’importance de manger (plus) sainement et de faire de l’exercice. Et c’est ici qu’interviennent à son avis les édulcorants : au sein d’un régime alimentaire sain et varié, ils constituent un outil permettant de mieux aligner notre alimentation sur notre consommation de calories.

Source :

  • Basé sur un entretien téléphonique avec M. Stijn Deceukelier, directeur de la Vlaamse Diabetes Vereniging (VDV)
  • Pour en savoir plus, visitez le site de l’Association Belge du Diabète : www.diabete-abd.be/
(*) Indice de masse corporelle = poids/(taille en m)2