FAITES LE TEST !

Édulcorants et sécurité

Pour pouvoir être utilisé dans une denrée alimentaire, chaque édulcorant doit faire l’objet d’une évaluation rigoureuse par les autorités scientifiques compétentes. Une dose journalière admissible est définie pour chacun d’entre eux, ce qui permet d’assurer une consommation en toute sécurité.

édulcorants-sécurité-alimentaire

Comment et par qui les édulcorants sont-ils évalués dans l’Union européenne?

Dans l’Union européenne, l’évaluation scientifique des édulcorants est réalisée par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). Elle ne repose pas sur un seul résultat d’étude, mais se fonde sur des dizaines, voire des centaines d’études. Ces études scientifiques doivent satisfaire à diverses exigences de qualité et doivent pouvoir être répétées à plusieurs reprises par d’autres scientifiques.

L’évaluation doit apporter une réponse aux questions suivantes:

  • Comment et en quelle quantité la substance devrait-elle être consommée?
  • Par qui, groupes de consommateurs sensibles tels que les enfants et les femmes enceintes compris, la substance va-t-elle être consommée et en quelles quantités les personnes des groupes sensibles vont-elles la consommer?
  • La substance est-elle adaptée à la production alimentaire?
  • Quel est effet de la substance lorsqu’elle est ajoutée à un produit?
  • Est-il prouvé que la substance consommée au bon dosage n’a pas d’effet négatif, n’est pas cancérigène, n’a pas d’effet sur la fécondité/la reproduction, ne déclenche pas de réaction allergique et n’est ni stockée ni décomposée dans l’organisme en d’autres substances potentiellement dangereuses?
  • Comment, ou/et par qui la substance est-elle produite?

La durée d’évaluation d’une nouvelle demande par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ou le Comité mixte FAO/OMS d’experts sur les additifs alimentaires (JECFA) peut s’étendre sur dix années.

La sécurité d’utilisation des édulcorants est définie par la Dose Journalière Admissible (DJA)

 Qu’est-ce que la DJA ? C’est une valeur qui est utilisée dans le monde pour indiquer la quantité d’une substance qui peut être consommée au quotidien durant toute la vie sans être à l’origine de problèmes de santé. Elle est exprimée en milligrammes de substance ingérée par kilo de poids corporel et par jour. La quantité d’édulcorant pouvant être consommée sans danger par jour est donc plus faible pour les enfants et les personnes de petit poids que pour les personnes de poids plus important.

Comment la DJA est-elle déterminée?

La DJA est fixée sur la base d’études exécutées sur une population animale, généralement sur des rats ou des souris. Pendant toute leur vie, ces animaux reçoivent des doses croissantes de la substance à examiner. Dans ce cadre, des scientifiques examinent la dose à laquelle aucun problème de santé ne se pose chez les animaux concernés (= No Observable Adverse Effect Level – NOAEL).

Étant donné qu’il n’est pas possible d’établir un parallèle entre l’animal et l’homme et afin de tenir compte des groupes sensibles de la population (par exemple, les enfants), la valeur NOAEL constatée chez l’animal est divisée par un facteur 100 pour déterminer la DJA chez l’homme.

La DJA tient compte de la consommation tout au long de la vie et de la consommation journalière. Un dépassement occasionnel ne pose donc aucun problème. Il est, par contre, important que la consommation moyenne reste en deçà du seuil de la DJA.

Niveau de consommation d’édulcorants dans la population

Une étude menée par l’Institut scientifique belge de la santé publique (ISP) en 2010, portant sur la consommation de produits édulcorés, montre que la consommation d’édulcorants par les adultes est en moyenne largement inférieure à la DJA. Les personnes qui consomment régulièrement des produits allégés semblent aussi rester largement en deçà de la DJA, consommant en moyenne :

  • environ 25% de la DJA pour le cyclamate,
  • 17% de la DJA pour l’acésulfame-K,
  • 5% pour l’aspartame,
  • 11% pour la saccharine,
  • et 7% pour le sucralose.

Ce qui amenait le Service Publique Fédéral Santé Publique à conclure qu’il n’y avait pas de risque avec la consommation d’édulcorants.

Comment savoir si ma consommation d’édulcorants est sûre?

L’édulcotest vous permet de vérifier si votre consommation d’édulcorants reste inférieure à la DJA. Le calcul se base sur des analyses de la teneur en édulcorants réalisées pour le compte de Nubel, qui gère la table belge de composition des aliments.

A lire aussi : combien d’édulcorants peut-on consommer par jour ?