Retour à la liste

Remplacer le sucre par des édulcorants est favorable au poids

Une revue systématique présentée au symposium ISA (International Sweeteners Association) tenu dans le cadre de la 12e European Nutrition Conférence (FENS 2015) fait le point sur les relations entre édulcorants basses calories, énergie et poids.

suiker-vervangen-door-zoetstoffen-gunstig-voor-gewicht

Le rôle des édulcorants basses calories dans le contrôle du poids fait l’objet de nombreux débats et discours contradictoires. À tel point que certains vont même jusqu’à considérer qu’ils favorisent des habitudes alimentaires malsaines et la prise de poids, ce qui pourrait d’ailleurs encourager… la consommation de sucre ! Pourtant, si l’on compile les données scientifiques disponibles, il apparaît que dans l’ensemble, la consommation d’édulcorants basses calories résulterait en des apports caloriques plus faibles et favoriserait ainsi la perte de poids. C’est en l’occurrence ce qui ressort d’une revue systématique publiée récemment dans le périodique scientifique International Journal of Obesity, et présentée par le Dr P J Rogers (Université de Bristol, Royaume-Uni) dans le cadre du FENS (Berlin, 20-23 octobre 2015).

Ce nouveau travail consistait à passer en revue l’ensemble des preuves selon lesquelles la consommation d’édulcorants basses calories n’aurait pas d’effet sur l’apport calorique ou le poids, tant chez l’animal que chez l’Homme. Les données humaines les plus pertinentes proviennent d’essais randomisés contrôlés (RTC) : des 129 RTC menés à court terme, il ressort que le recours aux édulcorants basses calories à la place du sucre (dans les aliments ou les boissons) entraîne une réduction de l’apport calorique de 94 kcal par jour en moyenne. Ces résultats sont cohérents avec ceux issus d’interventions plus longues (4 semaines à 40 mois), qui montrent que le remplacement du sucre par les édulcorants basses calories entraîne une diminution du poids de 1,35 kg en moyenne.

Articles liés
pourquoi-craque-saveur-sucree

Pourquoi on craque pour la saveur sucrée?

L’attrait pour la saveur sucrée est inné et universel. Et il a même son utilité. Il n’y a donc pas de quoi culpabiliser à aimer le sucré ! Mais cela ne dispense pas d’éviter de consommer trop de sucre…

substances-« naturelles »-plus-sures

Les substances «naturelles» sont-elles plus sûres?

L’origine naturelle d’un aliment, d’un ingrédient ou d’un additif est souvent perçue comme un gage de sécurité, par opposition au caractère artificiel. Pourtant, nous pouvons être exposés à des substances entièrement naturelles qui ne nous veulent pas du bien.

Plaisir-sucré-sans-les calories

Le plaisir sucré sans les calories, ça a du sens !

Pouvoir bénéficier de la saveur sucrée tout en limitant l’apport calorique a-t-il un intérêt ? Oui, que ce soit pour contrôler l’apport en sucres et en calories, mais aussi, et ce n’est pas rien, se faire plaisir !