Retour à la liste

L’utilité des édulcorants basses calories pour le contrôle du poids

Sur base des preuves actuelles, les édulcorants basses calories peuvent être un outil pour les personnes activement engagées dans la perte et le maintien du poids, conclut une nouvelle revue de la situation.

gestion-poids-gewichtsbeheersing

Le débat sur l’intérêt des édulcorants basses calories dans le contrôle du poids existe depuis près de 30 ans. Certaines études d’observation ont semé la confusion dans la mesure où elles ont rapporté une faible association positive entre l’utilisation d’édulcorants basses calories et la corpulence (légère augmentation du poids). Ainsi, on a pu lire récemment dans la presse des titres tels que « Les édulcorants font grossir », un message extrapolé à partir d’une étude d’observation (1) qui ne permet en rien d’établir un lien de causalité. Le fait de constater que les édulcorants basses calories soient plus consommés par les personnes avec un diabète et/ou un excès de poids n’est pas surprenant, et ne signifie en rien qu’ils donnent le diabète ou fassent grossir !

Essais randomisés contrôlés : la meilleure preuve

Les études avec la plus grande pertinence scientifique sont ce que l’on appelle les essais randomisés contrôlés, dans lesquels deux groupes de personnes comparables pour différentes variables (âge, sexe, poids…) reçoivent deux interventions différentes : par exemple un groupe contrôle et un groupe dans lequel les sucres sont remplacés par des édulcorants basses calories. Une nouvelle revue scientifique fait le point des données disponibles en prenant en compte les études d’observation ET les essais randomisés contrôlés (2). Les auteurs expliquent que ces essais randomisés contrôlés montrent de façon cohérente un bénéfice apporté par les édulcorants basses calories. L’étude indique qu’un simple engagement comportemental (tel que celui de remplacer le sucre par des édulcorants basses calories) par les personnes qui tentent de contrôler leur poids est un signal suffisamment fort pour surmonter tout mécanisme éventuel en faveur de la promotion de l’apport énergétique et du gain de poids. En d’autres termes, si les édulcorants basses calories ne sont pas une recette miracle pour maigrir, ils peuvent bel et bien s’avérer utiles dans la gestion active du poids corporel.

Références :
(1) Azad MB et al. JAMA Pediatr. Published online Mat 09, 2016.
(2) Peters JC, Becl J. Low Calorie Sweetener (LCS) use and energy balance. Physiol Behav. 2016 Apr 7. pii: S0031-9384(16)30111-1.
Articles liés
aspartame-dans-le-corps

Que devient l’aspartame dans le corps?

Dans le tube digestif, l’aspartame est transformé en 3 composants: le méthanol, l’acide aspartique et la phénylalanine qui sont également apportés par une alimentation courante. Retrouvez quelques exemples dans notre animation!