FAITES LE TEST !

L’impact des boissons light/zéro sur le poids

Les boissons light/zéro ne contiennent pratiquement plus de calories, mais quelle est leur utilité pour perdre du poids ? De nouvelles données montrent qu’elles s’avèrent bel et bien utiles dans le cadre du contrôle du poids.

boissons-light-poids

Si l’eau est incontestablement la seule boisson qui soit réellement indispensable, les boissons avec une saveur sucrée sont très appréciées. Bon nombre d’entre elles existent en version avec sucre ainsi qu’en version sans sucre (light et zéro). Le remplacement total du sucre par des édulcorants basses calories permet de rendre pratiquement nul l’apport calorique de ces boissons, et de réduire ainsi ses apports énergétiques. Mais quels sont les effets sur le poids ? Bien que les sons de cloche divergent, les données récentes viennent appuyer l’utilité des boissons light/zéro dans le cadre d’un régime amaigrissant.

Une nouvelle étude publiée dans l’American Journal of Nutrition (1) a évalué les effets de la consommation de boissons light d’une part, et d’eau d’autre part, auprès de 62 sujets obèses ayant suivi un programme amaigrissant pendant 24 semaines. Les deux groupes ont perdu du poids de façon significative, avec une perte légèrement plus importante dans le groupe « eau » (- 8,8 kg pour le groupe « eau », – 7,6 kg pour le groupe « light »). Dans les deux groupes, une réduction similaire du tour de taille et du taux de sucre à jeun a été observée.

Récemment, une revue systématique des données disponibles, publiée dans la revue International Journal of Obesity (2),  confirmait que le recours aux édulcorants basses calories à la place du sucre (dans les aliments ou les boissons) entraîne une réduction de l’apport calorique et du poids corporel. Dans cette revue, sur base de 10 études randomisées contrôlées (la référence en nutrition), la réduction de poids associée à la consommation d’aliments et de boissons contenant des édulcorants basses calories à la place du sucre ne différait pas de celle associée à la consommation d’eau à la place de boissons sucrées.

 

Références
Madjd A et al. Am J Clin Nutr. 2015 Nov 4. pii: ajcn109397. [Epub ahead of print]
Rogers PJ et al. International Journal of Obesity advance online publication 10 November 2015.