Retour à la liste

Edulcorants basses calories : les experts plaident pour plus de recherche et d’éducation

Les bénéfices des édulcorants avec peu ou pas de calories ont, en général, souvent été négligés. A l’inverse, il y une tendance à mettre l’emphase sur un risque possible qui n’existe pas ou n’est pas prouvé.

recherche-éducation-édulcorants

C’est le constat dressé par les experts réunis lors du workshop de Chinchón, Madrid, qui rassemblait des spécialistes de différentes disciplines dans les domaines de la nutrition et de la santé : toxicologie, sciences des aliments, santé publique, pédiatrie, endocrinologie et nutrition, nursing, soins pharmaceutiques et législation alimentaire.

Ils ont fait le point sur l’état des connaissances scientifiques sur les édulcorants avec peu ou pas de calories, pour formuler cette déclaration dite de Chinchòn. Les experts plaident également pour un renforcement de la recherche sur les édulcorants basses calories, et soulignent la nécessité d’éduquer tant les professionnels que le public.

En effet, il existe de nombreuses lacunes dans les connaissances concernant les bénéfices et les risques des édulcorants basses calories, y compris dans le secteur académique.

Cet évènement était organisé sous les auspices de la Fundación para la Investigación Nutricional (Nutrition Research Foundation), avec la collaboration du Gouvernement Régional Madrilène du Ministère de la Santé, l’International Sweeteners Association et le Carlos III Health Institute CIBER of Physiopathology of Obesity and Nutrition, les 25 et 26 novembre 2013. La déclaration de Chinchón fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique Nutrición Hospitalaria.

Référence : Lluis Serra-Majem et al. Chinchón declaration ; decalogue on low-and no-calorie sweeteners (LNCS) Nutr Hosp 2014 ;29(4) :719-734.
Articles liés
edulcaorant-contrôle-du-poids

DIETS-EFAD : les édulcorants peuvent aider au contrôle du poids

Dans le cadre de la conférence de la Fédération Européenne des associations de diététiciens (EFAD), qui s’est tenu du 9 au 12 octobre à Athènes, un panel d’experts internationaux s’accorde à reconnaitre l’intérêt potentiel des édulcorants basses calories dans le contrôle du poids.