Advantame (E969)

L’advantame a un pouvoir sucrant environ 30.000 fois plus élevé que le sucre (saccharose) et 100 fois plus élevé que l’aspartame. Sa saveur en est très proche, mais avec une plus grande persistance du goût sucré. Et puisqu’il n’en faut qu’une quantité infime pour édulcorer un produit, la valeur calorique de l’advantame est négligeable.

advantame-E969-advantaam-edulcorants-zoetstoffen

L’advantame a été découvert très récemment, il est obtenu à partir de l’aspartame et de la vanilline. L’advantame n’est que peu absorbé dans le tube digestif, il est principalement éliminé dans les fèces. Par conséquent, l’EFSA a conclu qu’il n’y a pas de danger de génotoxicité et de carcinogénicité. L’advantame n’abîme pas les dents et n’influence ni l’insuline, ni la glycémie, de sorte qu’il convient également pour les diabétiques.

Sécurité et santé

L’advantame a fait l’objet d’un avis positif du JECFA (Comité Mixte d’Experts sur les Additifs Alimentaires – FAO/OMS) et également de l’EFSA en 2013. Après évaluation approfondie, la FDA a annoncé en mai 2014 que l’advantame est sans danger pour la consommation humaine, dans les conditions d’utilisation en édulcorant de table et exhausteur de goût dans les aliments, à l’exception de la viande et de la volaille.

DJA

La Dose Journalière Admissible (DJA) de l’advantame a été fixée à 5 mg/kg de poids corporel par jour par le JECFA ainsi que par l’EFSA.

Dans quelles denrées alimentaires ?

L’advantame peut entrer dans la composition de boissons rafraichissantes, confitures, desserts, édulcorants de table, poudre cristallisée, pâtisseries, chewing-gums, ainsi que d’autres catégories d’aliments.

 Possibilités d’utilisation

L’advantame est soluble dans l’eau, stable, même à des températures très élevées et peut donc entrer dans la composition de la plupart des produits requérant l’utilisation de sucre, notamment pour les préparations culinaires. L’advantame peut être également utilisé en tant qu’exhausteur de goût polyvalent, excepté pour les viandes et volailles.