Dépendance au sucré

Bien qu’ils n’apportent pratiquement aucune calorie, les édulcorants intenses sont souvent associés à un plus grand appétit et une envie accrue de sucré. Une étude clinique publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition en 2013 démontre le contraire.

dependance-sucre-zoetverslaving

Étant donné qu’ils n’apportent pratiquement aucune calorie, il n’est pas surprenant que les édulcorants intenses n’ont pas le même effet rassasiant que le sucre. Il subsiste cependant encore beaucoup de zones d’ombre sur les conséquences de la consommation de boissons à base d’édulcorants intenses sur le comportement alimentaire et plus précisément sur la consommation d’aliments à base de sucres et sur l’apport de calories.

Dans ce cadre, des chercheurs américains ont mené une étude auprès de 318 personnes (essentiellement de sexe féminin) souffrant d’obésité ou de surcharge pondérale. Une moitié du groupe devait remplacer au moins deux boissons sucrées par jour par de l’eau, l’autre moitié par des boissons à base d’édulcorants intenses. Le comportement alimentaire de chaque groupe a été mesuré à trois et six mois.

Les résultats ont montré dans les deux groupes une diminution de l’apport calorique. Aucune différence n’a été observée dans la consommation des lipides, des glucides, des sucres totaux, des sucres ajoutés et des calories entre les deux groupes. L’unique différence constatée par les chercheurs a été que le ‘groupe de l’eau’ consommait plus de fruits et de légumes et que le ‘groupe des boissons light’ prenait moins de desserts.

Les auteurs ont conclu que les habitudes alimentaires des participants des deux groupes avaient évolué positivement. Cette étude n’a pas montré qu’à court terme, la consommation de boissons à base d’édulcorants intenses augmente l’envie de consommer des aliments et des boissons sucrés par comparaison avec la consommation d’eau.

Source